Veuillez noter que tous nos événements publics pour les mois de mars et avril sont suspendus.
Les événements de mai et juin sont à confirmer selon l’évolution de la situation.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Mission Lyon : nouvelle stratégie d’internationalisation pour les PME en SVTS

Chaque année, les Entretiens Jacques Cartier  regroupent une vingtaine de conférences et d'événements sur fond d'interdisciplinarité (les sciences de la vie, le numérique et les technologies, la finance, l’entrepreneuriat…). Ils constituent l’un des plus grands rassemblements de la communauté francophone de décideurs, chefs d’entreprise, universitaires et acteurs du monde culturel. Le Centre Jacques Cartier, organisateur de l’événement, représente, en outre, un axe majeur de la coopération entre le Canada et la France.

C’est dans ce contexte que s’est tenue, du 21 au 23 novembre 2016, la mission commerciale des experts Acclr de la CCMM à Lyon. Trois journées chargées qui ont notamment abouti à la signature d'un protocole d’entente entre les organisations montréalaises et lyonnaises. Le but de ce protocole est de renforcer le soutien aux entreprises du secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé dans leur internationalisation.

Frank Béraud, président-directeur général de Montréal InVivo, revient pour nous sur cette entente.

Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) – Lyon est un pôle européen majeur du secteur des sciences de la vie. Quelles sont les relations qu’entretient la grappe montréalaise avec cette ville?

Frank Béraud (F.B.) – Tout d’abord, il y a un historique entre Lyon et Montréal. Ce sont des villes, jumelles depuis 1989, qui ont beaucoup de similitudes. Par exemple, nos deux écosystèmes sont très proches en ce qui concerne le nombre d’entreprises et d’emplois. Toutes deux sont également dotées, sur leur territoire, d’importants centres de recherche. Lyon représente le berceau de l’infectiologie en France, alors que Montréal est notamment connue pour les domaines des neurosciences et du cardiovasculaire au Québec. C’est une complémentarité de laquelle nous voulons tirer profit.

CCMM – Que souhaitiez-vous réaliser en vous rendant à Lyon?

F.B. – Notre objectif consistait à renforcer des liens, déjà amorcés, avec le Lyonbiopôle [1] et la grappe I-Care [2]. C’était la parfaite occasion pour échanger sur le soutien que l’on peut apporter à nos PME dans les premiers pas de leur stratégie d'internationalisation. En effet, on sait que 94 % des entreprises sont des PME de moins de 200 employés et que certaines cherchent à intégrer les marchés internationaux pour assurer leur croissance. Nous souhaitions les aider dans leur volonté de prospection, grâce au « soft landing », c’est-à-dire un environnement sécurisé donnant accès à des locaux, à des spécialistes et à un accompagnement personnalisé. Je souhaite par ailleurs rappeler l’excellent travail, pour la conclusion de ce protocole d’entente, de Montréal International et de la Cité de la Biotech.

CCMM – Quels sont les prochains rendez-vous avec la grappe lyonnaise?

F.B. – En avril 2017, nous envisageons qu’une délégation d’entreprises montréalaises se rende au congrès mondial des sciences de la vie, le Forum Biovision, à Lyon.

Enfin, la prochaine édition des Entretiens Jacques Cartier aura lieu à Montréal, en 2017, et nous espérons la venue d’entreprises lyonnaises à cette occasion.


[1] Lionbiopôle est un pôle de compétitivité dont la mission est de soutenir l’émergence et le développement d’innovations technologiques, ainsi que les produits et services, pour une médecine personnalisée au bénéfice des patients.

[2] La grappe I-Care est une initiative fédérative qui s'adresse à tous les acteurs appartenant à la chaîne de valeur des technologies de la santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée