la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Les nouveaux outils de l’industrie 4.0

Lorsqu’il est question du secteur manufacturier québécois, on évoque de plus en plus souvent la quatrième révolution industrielle. Découvrez les nouveaux outils technologiques qui accompagnent cette industrie et pourquoi nos entreprises manufacturières ont tout intérêt à prendre le virage 4.0.

Le secteur manufacturier : un pilier de l’économie québécoise

Le secteur manufacturier est l’une des forces incontestables de l’économie du Québec. En effet, il représente à lui seul 90 % des exportations québécoises, génère près de 800 000 emplois directs et indirects ainsi que des retombées de plus de 69,3 milliards de dollars[1].

Avec l’arrivée des nouvelles technologies, nous vivons aujourd’hui ce que nous appelons la quatrième révolution industrielle ou encore l’industrie 4.0 : nos entreprises et leurs systèmes de production évoluent dans un contexte complexe où la concurrence mondiale est vive. Pourquoi? Parce que l’évolution constante des nouvelles technologies ainsi que la transformation des marchés et de certains métiers poussent les entreprises à moderniser leurs procédés afin de devenir plus innovantes et plus concurrentielles. Nos entreprises doivent donc aussi emprunter ce virage!

L’utilisation des nouvelles technologies constitue un levier important de compétitivité pour les entreprises du secteur manufacturier. Elles leur permettront d’améliorer leur productivité et de gagner en efficacité grâce à des solutions numériques adaptées à leur activité. Mais quels sont les nouveaux outils du 4.0?

Les technologies de pointe au service de nos entreprises et de leur succès

Les nouvelles technologies représentent un vaste ensemble de logiciels, de matériel et d’équipements innovants pouvant propulser une entreprise et sa production. Ce groupe comprend notamment les technologies de pointe suivantes :

  • l’Internet des objets (capteurs intelligents, infonuagique, objets connectés entre eux qui génèrent des données afin de suivre en temps réel la vitesse de production, par exemple)
  • la robotique collaborative
  • la fabrication additive, également appelée impression 3D
  • les textiles intelligents
  • les emballages actifs et intelligents

Montréal est un pôle d’innovation et de recherche. De nombreux centres de recherche, notamment universitaires, y sont implantés et la métropole est également reconnue pour son expertise en intelligence artificielle. Le secteur manufacturier représente 55 % des dépenses en R-D au Québec, ce qui en fait un secteur innovant et avant-gardiste. Toutes les conditions sont ainsi rassemblées pour que les entreprises du secteur intègrent efficacement les nouvelles technologies 4.0.

Les experts en commerce international Acclr de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain étaient présents lors de la tenue du plus grand salon mondial de la technologie industrielle : Hannover Messe. Découvrez en images un exemple de l’un de ces nouveaux outils de pointe cités plus haut qui pourrait aider à la productivité d’une entreprise manufacturière :

Vous désirez en apprendre davantage sur le numérique 4.0 au sein de l’industrie manufacturière? Le 11 mai 2018, participez à notre Forum stratégique « Le manufacturier passe à l’action », réalisé en partenariat avec Investissement Québec.


[1] Retombées directes et indirectes. Source: https://www.banquelaurentienne.ca/sn_uploads/pdf/manufacturier_deloitte.pdf