la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Budget 2018-2019 : Poursuivre l’élan économique du Québec

Montréal, le 7 février 2018 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté ses recommandations au ministre des Finances du Québec, Carlos J. Leitão, dans le cadre des consultations prébudgétaires 2018. Le Québec est sur une lancée économique et tout doit être mis en œuvre pour soutenir cet élan dans le temps.

« La viabilité des finances publiques et la marge de manœuvre dont dispose le gouvernement permettent de poursuivre la réduction du fardeau fiscal des entreprises et des particuliers tout en investissant dans des mesures ciblées qui renforceront l’économie et stimuleront l’investissement. Dans son mémoire, la Chambre a formulé 17 recommandations au gouvernement afin de mettre en place les bases qui favoriseront une croissance à long terme de l’économie de la métropole. Elle demande au gouvernement de porter une attention particulière à cinq mesures prioritaires », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

  • 1- Faire de l’éducation la priorité du prochain budget

    « Il faut poursuivre et accélérer le réinvestissement amorcé en éducation. Le resserrement démographique et les changements technologiques vont exercer une pression croissante sur le marché de l’emploi et sur la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée. Le Québec continue d’accuser un retard en matière d’éducation et demeure la province qui investit le moins par élève au pays. Des sommes importantes doivent être consacrées aux infrastructures scolaires, à la diminution du décrochage scolaire et à la mise en place de mesures pour augmenter le bassin de talents disponibles pour nos entreprises, et ce, particulièrement dans les secteurs innovants », a ajouté Michel Leblanc.

  • 2- Réduire le fardeau fiscal des entreprises et des particuliers

    « Le gouvernement doit poursuivre la réduction du fardeau fiscal amorcée lors de la mise à jour économique de l’automne dernier. Les Québécois étant toujours parmi les plus taxés en Amérique du Nord, nous demandons au gouvernement d’annoncer des mesures additionnelles pour continuer à alléger leur fardeau fiscal. De plus, le gouvernement doit rapidement ajuster le régime fiscal québécois pour contrer son affaiblissement à la suite de la réforme fiscale américaine. Le milieu des affaires s’attend à des ajustements qui permettront de préserver la compétitivité de nos entreprises », a continué M. Leblanc.

  • 3- Soutenir les investissements en innovation

    « Nous devons veiller à maximiser les retombées du concours des supergrappes lancé par le gouvernement fédéral. Cette initiative a suscité une forte mobilisation du milieu des affaires. De nombreux groupes ont mis au point des projets porteurs et réuni des sommes importantes prêtes à être investies en innovation. Nous saluons la décision du gouvernement du Québec de participer au financement des initiatives qui seront retenues par le gouvernement fédéral. Nous recommandons également au gouvernement du Québec d’engager des sommes additionnelles pour soutenir des projets offrant un important potentiel de croissance économique et qui n’auront pas été retenus dans le cadre du concours fédéral », a indiqué Michel Leblanc.

  • 4- Poursuivre les engagements en infrastructures et accélérer les décaissements

    « L’état des infrastructures montréalaises demeure source de préoccupation majeure pour le milieu des affaires. La métropole souffre d’importants problèmes de congestion qui nuisent à sa productivité et à sa performance économique. Dans son dernier budget, le gouvernement s’est engagé à accroître la mobilité durable par le transport collectif. Nous assistons toutefois à des retards quant au décaissement des fonds annoncés. Le gouvernement doit accélérer ses engagements en matière d’infrastructures. Ceux-ci sont essentiels à la vitalité économique de la métropole. Il doit toutefois s’assurer que les sommes annoncées seront rendues disponibles rapidement afin de ne pas retarder les travaux », a ajouté Michel Leblanc.

  • 5- Investir dans l’internationalisation de la base d’affaires
  • « L’incertitude entourant le renouvellement de l’ALENA représente le plus important risque pour l’économie du Québec. Pour le prévenir, nos entreprises doivent diversifier leurs marchés. L’entrée en vigueur récente de l’AECG ainsi que la signature éventuelle du Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) vont générer des occasions d’affaires colossales. Nous recommandons au gouvernement d’inciter les entreprises à s’outiller pour qu’elles soient en mesure d’en profiter pleinement. Nous encourageons également le gouvernement à mettre en place un fonds spécial pour parer au choc qu’entraînerait la fin de l’ALENA », a conclu Michel Leblanc.

Le mémoire de la Chambre et l’ensemble des recommandations peuvent être consultés ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)
Forte d’un réseau de plus de 7 000 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient sur des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

 

-30-

Source : 
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée