Veuillez noter que tous nos événements publics pour les mois de mai et juin sont suspendus.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La vivacité entrepreneuriale au cœur du 375e : la Classique Montréalaise

Notre métropole pétille de dynamisme en cette année du 375e. Nombreuses sont les entreprises qui ont été mobilisées par la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal pour participer à l’éventail de festivités proposées. Un temps fort de ce calendrier : les Hivernales, qui ont offert aux amoureux de la région une variété d’événements sportifs et festifs destinés à célébrer notre marque de fabrique : la nordicité.

C’est dans ce contexte qu’evenko a collaboré avec la Société des célébrations du 375e pour mettre en œuvre la Classique Montréalaise, le plus grand tournoi de hockey en plein air de Montréal. Tournoi qui a rassemblé près de 850 joueurs venus défendre les couleurs de leur arrondissement.

Retour sur une expérience unique, avec Jean-Loup Barbeau, coordonnateur de production chez evenko.

Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) – Présentez-nous votre entreprise… en quelques mots!

Jean-Loup Barbeau (J-L.B.) – [rires] Exercice difficile! evenko est une entreprise québécoise de plus de 80 employés, devenue le plus important promoteur, producteur, diffuseur indépendant au Canada. Nous produisons annuellement plus de 1 200 événements musicaux, familiaux et sportifs partout au Québec, dans les provinces de l’Atlantique et dans le nord-est des États-Unis. Nous présentons les plus grands artistes internationaux et investissons dans le développement et la promotion des artistes du Québec.

CCMM – Quelle est l’implication d’evenko dans Les Hivernales?

J-L.B. – Les Hivernales étaient le premier grand rassemblement des festivités du 375e anniversaire de Montréal. Au total, une dizaine d’activités variées et inédites se sont déroulées au parc Jean-Drapeau, dans le Quartier des spectacles et dans le Vieux-Montréal du 6 janvier au 11 mars 2017.

À cette occasion, evenko a organisé la Classique Montréalaise, les 28 et 29 janvier, sur le bassin olympique du parc Jean-Drapeau, où près de 850 joueurs se sont illustrés sur les 16 patinoires qui nous avions aménagées pour l’événement.

L’origine de ce projet remonte à quelques années. La Société des célébrations du 375e sollicitait des promoteurs de différents milieux pour qu’ils soumettent leurs idées. evenko a répondu à l’appel! Nous avons présenté divers projets dont le grand tournoi de hockey en plein air. La Société du 375e a adoré le concept, qui a alors été intégré dans la programmation des Hivernales.

CCMM – Quel a été le plus grand défi?

J-L.B. – La Classique Montréalaise sortait vraiment du cadre de nos événements musicaux habituels. C’était donc la première fois que nous organisions un grand tournoi de hockey en plein air et que nous travaillions dans des conditions hivernales sur un site que nous ne connaissions pas. En soi, c’était déjà un premier défi.

Le deuxième concernait la température. Depuis une vingtaine d’années, les hivers sont tellement variables qu’il est difficile de savoir à quoi s’attendre. Malgré ma grande confiance envers l’almanach des fermiers, qui nous avait promis un hiver froid et enneigé!, nous avons connu un mois de janvier avec une période de redoux et même de la pluie! S’ajuster aux conditions météo a donc été notre enjeu de réussite pour construire nos patinoires extérieures puisque pour avoir une glace de qualité, il nous fallait au moins quelques jours avec des températures sous zéro.

CCMM – Au jour le jour, qu’est-ce que cela impliquait sur le plan de l’organisation?

J-L.B. – De la réactivité. La gestion des étapes de fabrication et d’entretien de la glace, le déblaiement s’il se mettait à neiger à la suite de la pluie, si une chute de température s’annonçait dans les heures suivantes… Cette réactivité demandait une mobilisation rapide de nos ressources, des quarts de travail décalés, des missions en soirée ou de nuit, etc.

CCMM – Un métier auquel vous avez fait appel et qui vous a marqué?

J-L.B. – L’arpenteur géomètre, qui nous a aidés à passer de l’idée à la réalité! Soit 16 patinoires, clairement identifiées, qui ont servi à 864 joueurs.

CCMM – Ce que vous avez le plus apprécié en travaillant pour cette série d’événements?

J-L.B. – Le plus apprécié… C’est un peu injuste de demander de faire un choix! [rires] D’abord, pour toute l’équipe d’evenko qui a travaillé à la réalisation de la Classique Montréalaise, c’est une réelle fierté d’avoir contribué au succès des Hivernales et, de ce fait, aux célébrations du 375e. Nous avons été heureux de réunir les arrondissements pour une joute amicale dans ce grand tournoi. Ce fut un plaisir de rencontrer des centaines de participants durant l’événement, de constater leur bonheur de participer à ce tournoi chez eux à Montréal et de voir les sourires de tous : visiteurs, joueurs et artisans.

CCMM – Pour terminer, si vous deviez décrire Montréal en un mot ou une expression, que diriez-vous?

J-L.B. – Après la tenue de ce grand tournoi et la réponse aussi positive à notre invitation, nous pouvons dire que Montréal est vraiment une ville qui n’a pas froid aux yeux!

Consultez la programmation du 375e anniversaire de Montréal

Découvrez les initiatives des entreprises pour souligner cet anniversaire


Un billet réalisé en collaboration avec la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée