la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Comment propulser la croissance de votre entreprise par une stratégie d’acquisition

Pourquoi les entreprises devraient-elles s’intéresser à une stratégie de croissance par acquisition? Quels sont les principaux défis à relever pour réussir une acquisition? Visionnez cette vidéo pour le savoir.

Le Québec inc. en expansion

En 2017, près de 50 000 transactions ont été enregistrées à l’échelle mondiale, dont plus de 2 000 au Canada. Le Québec suit la même tendance. Depuis 2010, les entrepreneurs québécois ont acquis plus de 300 sociétés dans le monde entier, soit trois fois le nombre d’organisations québécoises passées aux mains d’intérêts étrangers durant la même période.

Facteur d’investissement, de rentabilité mais aussi de risque, la croissance par acquisition est un levier de croissance rapide. Elle permet aux entreprises d’accéder à de nouveaux marchés, de profiter de synergies et d’augmenter leur rentabilité plus rapidement qu’une croissance interne. Il n’est donc pas étonnant que le quart des dirigeants de PME envisagent de faire des acquisitions à court ou à long terme.

« En faisant une acquisition, une entreprise peut élargir sa base de clients, augmenter son volume de ventes et parfois augmenter ses capacités de production. Elle peut ainsi croître et atteindre une taille moyenne beaucoup plus rapidement. »

– Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Les acquéreurs dévoilent le secret d’une acquisition réussie

L’acquisition comme stratégie de croissance pour les entreprises était le thème d’un panel organisé par la Chambre le 25 octobre dernier au Palais des congrès de Montréal. L’événement réunissait quatre entreprises québécoises ayant réalisé – et réussi – des acquisitions importantes au fil des ans : Biron Groupe Santé, BRP, SNC-Lavalin et CGI.

Lors de ce panel, les représentants des entreprises ont généreusement partagé des conseils pour réussir une stratégie d’acquisition. Outre l’intégration des systèmes et des équipements, chacun a nommé l’intégration des cultures comme étant l’un des principaux défis à relever et que l’on a trop souvent tendance à sous-estimer.    

« Une acquisition réussie passe par une culture organisationnelle unifiée qui se développe et se déploie dans toutes les sphères de la nouvelle entreprise. Il n’y a pas de recette magique à cet égard; il faut lui porter toute l’attention requise et être patient! L’acquéreur ne doit surtout pas hésiter à aller chercher l’accompagnement stratégique nécessaire, y compris pour les ressources humaines. »

– Michel Leblanc, président et chef de la direction, Chambre de commerce du Montréal métropolitain