la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Bilan du Forum Regards croisés sur le commerce France-Québec

Le 5 novembre dernier, 300 représentants d’entreprises québécoises et françaises se sont réunis pour discuter des meilleures pratiques en matière de développement des affaires et élargir leur réseau de partenaires et de clients potentiels outre-Atlantique.

Les conférenciers ont abordé plusieurs thèmes, mettant à contribution leurs différents points de vue et expertises : implantation dans l’écosystème local, innovation, labs ouverts et inclusivité, création de valeur, transformation numérique, électrification des transports, fintech et intelligence artificielle.

5 novembre 2019
300 participants

Accédez à notre galerie de photos


Introduction

« Le Québec et la France partagent un riche héritage commun. Celui-ci se traduit encore aujourd’hui par la force et la diversité de nos échanges culturels, universitaires, politiques et économiques. Devant une conjoncture internationale marquée par les tensions commerciales et des risques de ralentissement, il est primordial de miser sur nos alliés naturels. »

– Guy Jobin
Vice-président, Services aux entreprises – Acclr
Chambre de commerce du Montréal métropolitain


BLOC I | COMMENT S'ANCRER DANS LE TISSU LOCAL

Labs ouverts et innovation collaborative

Sur pourquoi Michelin a choisi Montréal : « La première raison, c’est le facteur humain. Il faut trouver des gens qui ont envie de changer le monde avec vous, d’innover, d’être des perturbateurs. À Montréal, c’est ce qu’on a trouvé : un écosystème de personnes innovantes. »

– Erik Grab
Vice-président, Anticipation stratégique, innovation et développement durable
Michelin

Entrepreneuriat et inclusion

« On a fait une étude auprès de 50 000 de nos gestionnaires. L’étude a montré que les équipes mixtes (entre 40 % et 60 % de présence de chaque sexe) étaient beaucoup plus rentables, et ce, sur plusieurs aspects, notamment l’appréciation globale de la clientèle. »

– Normand St-Gelais CCIP
Directeur de la responsabilité sociale (Diversité et Inclusion, Durabilité et Fondation Stop Hunger)
Sodexo Canada Ltée


Les secrets du succès de l’implantation de 3 Brasseurs Canada et de Groupe Foodiz au Canada

Sur les clés du succès au Canada : « 1) Une culture d’entreprise centrée sur l’humain et le lien de confiance qui s’est tissé sur la base du talent de nos collaborateurs. 2) De corps français, mais de cœur québécois : pour avoir du succès au Canada, il faut se baser sur des talents locaux. On a confié le développement de l’entreprise à des Montréalais. 3) L’expérience Québec versus Ontario : notre expérience en Ontario nous a prouvé l’importance de refléter nos racines et de miser sur l’identité francophone en revenant au nom français 3 Brasseurs plutôt que 3 Brewers. »

– Laurens Defour

Directeur général
3 Brasseurs Canada

BLOC II – CRÉATION DE VALEUR ENTRE FILIALE ET SOCIÉTÉ MÈRE

Attirer l’investissement de la société mère vers la filiale : les leçons apprises dans l’industrie aérospatiale

« Avec l’A220, c’est une expérience complètement différente pour nous. C’est un produit canadien, né et fabriqué au Québec, qui intègre le marché non pas européen, mais mondial. C’est l’inverse de ce qu’on fait d’habitude, alors qu’on créée des produits locaux destinés à la vente sur le marché local. »

– Pierre Cardin
Vice-président principal, Affaires publiques
Airbus Canada


« Au Québec, on n’attire pas les entreprises étrangères avec le coût de la main-d’œuvre, mais plutôt en misant sur la qualité de la main-d’œuvre, particulièrement en aéronautique. Il n’y a pas matière à débat sur le sujet : le Canada a toujours fait montre d’innovation dans ce domaine, raison pour laquelle il est reconnu comme une véritable puissance à l’international.»

– Sylvain Boisvert
Directeur général
Safran Canada

BLOC III | DÉCODER L’ENTREPRISE DU FUTUR : LES DÉFIS ET OCCASIONS DE DEMAIN

Transformation numérique : comment s’adapter à un monde en perpétuelle évolution

En parlant de la facilitation de la transformation numérique dans une organisation : « L’idéal est de former un conseil sur la transformation numérique à l’interne, composé de membres de toutes les strates de l’organisation, qui agira non seulement en tant qu’ambassadeur auprès des employés, mais également en tant que transformateur des pratiques. »

– Bruno Demortière
Directeur général, Groupe ABGI
Directeur général adjoint, Visiativ


L’électrification : une tendance forte du secteur des transports

Sur l’électrification des transports au Québec : « On a suffisamment d’électricité pour répondre à toute la demande. Si on arrivait avec l’objectif d’électrifier 100 % de la flotte de véhicules au Québec, il y aurait des investissements à faire, mais ce serait faisable. »

– France Lampron
Directrice – Électrification des transports
Hydro-Québec


La transformation des services financiers propulsée par les nouvelles technologies

« C’est inévitable que ces nouvelles technologies amènent un bouleversement sur le marché du travail. L’étude du World Economic Forum montre que 55 % des tâches effectuées aujourd’hui ne seront plus les mêmes d’ici 2022 ou 2023. L’intelligence artificielle entraîne l’automatisation des tâches, des changements de compétences, la collaboration avec les universités, etc. »

– Thomas Gagné
Directeur – Développement corporatif Fintech Transformation et Bureau des projets
Mouvement Desjardins


Défis éthiques et occasions en intelligence artificielle

« C’est évident que tous les stades de prise en charge de la médecine – du diagnostic au pronostic, en passant par le protocole de traitement – seront bientôt assurés par une intelligence artificielle. On ne peut pas freiner cette évolution. Par contre, là où elle ne pourra jamais remplacer l’humain, c’est dans la façon du médecin d’interagir avec le patient, la médecine du « cœur à cœur. »

- Axel Kahn
Président
Ligue nationale française contre le cancer

Mot de clôture

« Ma délégation a reçu la mission écrite, chiffrée, de doubler les échanges commerciaux entre le Québec et la France. Alors, entendre aujourd’hui des entrepreneurs d’ici et de France parler d’échanges, c’est exactement ce qu’on veut. Il y a actuellement une grande ouverture de la France envers le Québec, et c’est une ouverture dont les entrepreneurs québécois et français ne devraient pas se priver. »

– Michèle Boisvert
Déléguée générale du Québec à Paris


Conclusion

Le Forum Regards croisés sur le commerce France-Québec s’est inscrit dans le cadre des 32es Entretiens Jacques Cartier. Ce forum a été codéveloppé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, les Entretiens Jacques Cartier et la Ville de Montréal. Il a également été présenté par Desjardins.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée