la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Trois éléments à retenir de la première allocution de Valérie Plante à la CCMM

Valérie Plante

Le 19 avril, près de 900 personnes se sont déplacées pour venir assister à la première allocution de Valérie Plante devant la communauté d’affaires de Montréal depuis son élection. La mairesse a profité de l’occasion pour présenter la stratégie de développement économique 2018-2022 de son administration. Intitulée « Accélérer Montréal », la stratégie mise sur le dynamisme renouvelé de la métropole, qui connaît un élan de prospérité soutenu depuis plusieurs mois. La stratégie est également la première à s’appuyer sur le statut de métropole et les pouvoirs additionnels qu’il confère à Montréal pour lui permettre de jouer son rôle de moteur économique du Québec.

« Accélérer Montréal » repose sur cinq orientations qui permettront à la métropole de stimuler son développement économique. Un total de 360 millions de dollars sera investi au cours des quatre prochaines années. L’administration Plante souhaite ainsi :

  • miser sur le savoir et les talents;
  • stimuler l’entrepreneuriat;
  • dynamiser les pôles économiques;
  • propulser Montréal à l’international;
  • appuyer un réseau performant.

Voici trois autres éléments clés de son discours sur la stratégie de développement économique de son administration.

Huit plans d’action et un forum à venir

Si la stratégie présentée par la mairesse révèle les grandes orientations et les secteurs autour desquels elles seront orchestrées – tous des secteurs d’excellence de Montréal, par ailleurs –, elle se concrétisera véritablement grâce à huit plans d’action qui seront dévoilés au printemps et à l’été. Ces plans d’action, qui portent sur l’entrepreneuriat, les services aux entreprises, le savoir et les talents, les affaires économiques internationales, l’innovation sociale, le commerce, le développement économique du territoire et le design mèneront à un grand forum mobilisateur qui réunira tous les acteurs liés au développement économique à l’automne.

La mairesse prend un engagement en matière de fiscalité

La question du fardeau fiscal des entreprises de Montréal est absente de la stratégie. Loin de se défiler, la mairesse a pris un engagement devant la communauté d’affaires : elle souhaite s’attaquer à ce problème dans les prochains mois. Valérie Plante a chiffré à 70 % les revenus de la Ville liés aux taxes foncières et reconnu qu’il s’agissait d’un problème, tout en qualifiant de non viable le modèle actuel. Elle compte utiliser les conclusions du Rapport du comité de travail sur la fiscalité municipale, publié en 2016, et travailler avec le gouvernement du Québec sur cet enjeu.

Une mission commerciale au Japon emballante

Positionner Montréal à l’international est un dossier prioritaire pour l’administration Plante, et il occupe une place importante dans sa stratégie de développement économique. La mairesse a profité de sa tribune pour rappeler son enthousiasme à participer à sa première mission commerciale à l’international au Japon, avec la CCMM. Valérie Plante entend promouvoir le savoir et les talents de la métropole et souhaite faire le plein d’ententes pendant son séjour. La mission se déroulera du 1er au 8 juin prochain.

Valérie Plante a pris plusieurs engagements lors de son discours, notamment celui de créer un hub avec les universités et les entreprises de Montréal pour retenir les diplômés dans la métropole. Elle souhaite aussi augmenter le taux d’investissement et de démarrage d’entreprise. Pour ce faire, elle mise principalement sur la population et les talents, qu’elle considère comme la plus grande richesse de la métropole.