la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Trois messages à retenir de notre Forum « Montréal, animée par l’international »

Le 27 avril dernier se tenait le Forum stratégique « Montréal : animée par l’international », codéveloppé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Montréal International et Investissement Québec. L’événement a réuni plus de 500 leaders du milieu des affaires, décideurs et étudiants, souhaitant en savoir plus sur l’incidence des exportations, des talents internationaux et des investissements directs étrangers sur la métropole et son économie. La conférence s’est déroulée en présence du premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais. Voici trois messages à retenir de ce Forum stratégique.

1. L’intégration du Grand Montréal à l’économie mondiale a une forte incidence sur notre richesse collective

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Montréal International ont dévoilé en début de matinée les résultats d’une étude intitulée Le Grand Montréal, connecté à l’international pour une plus grande richesse collective. Cette étude, réalisée avec le soutien du gouvernement du Québec et menée par la prestigieuse firme McKinsey & Compagnie, démontre la contribution des échanges internationaux à la prospérité des métropoles sur la base d’un nouvel indicateur : l’indice de connectivité. Cet indice repose sur quatre types d’échanges, soit les exportations, les personnes, les capitaux et les données.

L’étude révèle que Montréal se classe septième en Amérique en Nord en matière de connectivité et troisième au sein de son espace économique, à l’est du continent. La forte connectivité de la métropole se traduit par une croissance plus rapide du PIB, de la productivité et du revenu médian des ménages montréalais. L’étude démontre ainsi que le Grand Montréal fait partie des régions « gagnantes » de l’internationalisation : notre économie et le revenu des ménages sont fortement renforcés par l’ouverture sur le monde!

2. Les talents et les investissements internationaux font partie intégrante de la prospérité de la métropole

Les dirigeants d’entreprises locales et les experts sont unanimes : les filiales étrangères et les talents internationaux qui s’installent dans la métropole contribuent fortement à notre prospérité. En effet, le Québec et Montréal font face à un resserrement démographique qui entraîne des difficultés de recrutement de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs à haute valeur ajoutée. Les talents et les étudiants internationaux sont donc essentiels à la croissance de nos entreprises. De plus, les filiales étrangères établies ici contribuent au développement du Grand Montréal de multiples façons : création d’emplois de qualité, investissements stratégiques, transferts technologiques, financement de nos établissements d’enseignement et occasions d’affaires pour nos entreprises.

3. Le Grand Montréal doit renforcer ses échanges internationaux et sa connectivité

Bien que l’internationalisation soit un moteur de croissance pour l’ensemble de l’économie métropolitaine, elle revêt un rôle particulièrement important pour un nombre considérable de PME locales et de multinationales basées à Montréal. À la lumière des constats formulés lors du Forum, il est essentiel de continuer à faire rayonner le Grand Montréal à l’international et de poursuivre les initiatives visant à soutenir l’exportation du savoir-faire et de la créativité de nos entreprises sur les marchés extérieurs.

Force est de constater que la concurrence sur la scène mondiale est de plus en plus vive. Pour renforcer l’internationalisation du Grand Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et Montréal international proposent six pistes d’action.