la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre s’investit dans la francisation des PME à Montréal

« Le français est un enjeu majeur qu’il faut soutenir avec constance », déclare Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM). C’est pour cette raison que depuis 2008, la CCMM œuvre à promouvoir le français au sein des entreprises de la région métropolitaine. Et si certains ont suggéré une approche coercitive, la CCMM a toujours été convaincue que la sensibilisation et les mesures d’accompagnement des petites et moyennes entreprises (PME) en matière de francisation conduiraient à une meilleure adhésion et à des changements durables. Aujourd’hui, force est de reconnaître que les résultats sont au rendez-vous.

Une approche adaptée à la réalité des entreprises qui donne des résultats

La CCMM a mis en place de nombreuses initiatives et actions de sensibilisation innovantes. En plus de se doter d’un service voué à l’accompagnement des entreprises en matière de francisation, elle a développé plusieurs projets de soutien aux entreprises. Le Carrefour francisation a permis à plus de 1 300 petites entreprises de se prévaloir d’une attestation de conformité ou de bénéficier d’une aide financière en vue de son obtention. D’autre part, son programme de cours de français en milieu de travail a permis de former plus de 4 000 employés à ce jour.

Nouveau projet de jumelage linguistique à Côte-des-Neiges

Forte du succès de ses premières initiatives de francisation, la CCMM poursuit ses efforts en la matière. Elle lance cette année un projet pilote de jumelage linguistique entre des commerçants de l’arrondissement Côte-des-Neiges et des étudiants de l’Université de Montréal.

Côte-des-Neiges représente le quartier le plus peuplé de Montréal et l’un des plus diversifiés. Dans cet arrondissement, seulement 44 % des personnes utilisent le français au travail. Jusqu’à aujourd’hui, aucune offre de francisation n’était adaptée aux besoins des très petits commerces (moins de 10 employés), qui représentent pourtant 77 % de ses établissements.

Encadrés par la CCMM et en collaboration avec le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal, une vingtaine d’étudiants en linguistique, enseignement du français et disciplines connexes seront rémunérés pour offrir des ateliers de français à une trentaine de petits commerçants du quartier sur leur lieu de travail. À raison de deux heures par semaine sur une période de trois mois, les étudiants offriront à ces commerçants une formation adaptée à leur réalité tout en leur permettant de maintenir leur productivité.

Parallèlement, le projet sera accompagné d’une campagne promotionnelle pour inviter les résidents à soutenir les efforts de leurs commerçants en apprentissage du français.

Au bout de trois mois, le projet pilote sera évalué et déployé – dans sa version améliorée – au sein d’autres arrondissements présentant également des enjeux linguistiques.

En savoir plus

J’apprends le français, encouragez-moi!

Écoutez Marie-Laure Konan, chef, Francisation de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, présenter le projet pilote de jumelage linguistique dans l’arrondissement Côte-des-Neiges.